+32 (0)10 24 80 69 - info@echoscommunication.org

EVE au Maroc
Echos news

EVE au Maroc

En partenariat avec une série d’institutions de la Région de l’Oriental au Maroc (1), l’association des parents d’élèves du Maroc (2), le CGLUA (3), l’Unicef et l’OIM, nous avons lancé le projet d’Ecole du Vivre Ensemble au sein de 32 écoles d’une région grande comme 2,5 fois la Belgique. Le projet est presque identique à celui mené en Belgique. Il consiste à former au Maroc des formateurs qui pourront ensuite accompagner les écoles dans le renforcement du Vivre Ensemble et la déconstruction des préjugés.

Nous avons été impressionnés par la vitesse avec laquelle les autorités régionales se sont saisies du projet afin de le soutenir et de lui donner un socle solide pour le construire. La succession des rencontres nous a montré combien le sujet est au cœur de la construction de l’Oriental en particulier et du Maroc en général. Travailler sur l’enseignement et l’éducation apparaît comme l’une des étapes fondatrices pour la création d’une richesse culturelle, éducative et économique pour la région.  Dans une vision de long terme partagée, elle passe par le bien-être des enseignants et des enfants. Plus particulièrement, lorsque ces derniers ne sont plus sujets à la violence psychologique ou physique, quand ils ne sont plus l’objet de stigmatisations, ils peuvent se concentrer pleinement sur les apprentissages dès lors que leur motivation est éveillée.

L’un des événements qui m’a personnellement touché est la rencontre avec Mohammed, un formateur d’enseignants inspirant, travaillant avec les techniques d’intelligence collective et l’éveil des potentiels humains à travers leur valorisation. Il me donna l’occasion de rencontrer l’une des enseignantes avec lesquelles il a travaillé récemment. Le témoignage de cette enseignante et des enfants qui suivaient son enseignement montrait une évolution impressionnante sur laquelle nous aurons l’occasion de revenir. Elle était simplement la démonstration que les démarches existent, fonctionnent, permettent d’obtenir des résultats confondants, et sont maîtrisées au Maroc comme ailleurs. Il ne reste plus qu’à leur permettre d’inspirer et de nourrir nos propres pratiques et à se généraliser.

 

(1) Le Conseil régional, la Wilaya, l’Aref, l’Agence du Développement de la Région de l’Oriental.

(2) La Fédération Nationale des Associations des parents d’élèves du Maroc.

(3) Cités Gouvernements Locaux Unis d’Afrique