+32 (0)10 24 80 69 - info@echoscommunication.org

n’GO n°27

Miguel de Clerck

Ce numéro du n’GO magazine va vous faire perdre la notion du temps, mais cela vaut largement la peine.
En effet, avec la rubrique Savoirs du Sud, Salimata nous plonge dans le patrimoine culturel trop souvent dévalorisé par l’extérieur et par les Africains eux-mêmes. Elle nous ouvre les yeux sur la capacité de rêver à partir des choses ordinaires. Elle déplore le recul des dynamiques de transmission de l’héritage traditionnel. C’est le sujet de notre dossier : les aînés comme racines du développement. L’âge, la sagesse, comme conditions nécessaires de franchir des étapes : celles auxquelles aucun moyens financiers ni aucune instruction ne permettent d’accéder.
Un numéro du magazine ancré dans l’histoire, me direz-vous. Faux ! Jean Bossuyt nous projette en avant et réfléchit à une autre manière de catalyser le développement : adapter notre rôle, celui des intervenants extérieurs, nous libérer du carcan de l’ancien système.
Je vous souhaite beaucoup d’inspiration et – qui sait ? – de transformation.
Bonne lecture.

Retrouvez dans ce numéro

Afrique : La voie des aînés

“En Afrique, un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle”. C’est en ces termes empreints de nostalgie que le célèbre écrivain malien, Amadou Hampâté Bâ, rendait hommage aux aînés dans la culture africaine. Les couloirs du temps empruntent-ils toujours le même chemin ? Les échos qui y résonnent parviennent-ils encore jusqu’à nous ?

Portrait : Jean Bossuyt

Ce fut un travail de longue haleine : obtenir une interview du très demandé Jean Bossuyt est une question de patience. Mais cette patience est largement récompensée. Après plus de 30 années dans le secteur, le stratège du développement voit très clair dans l’embrouillamini de la coopération internationale. Il jette d’emblée un pavé dans la mare : “La coopération au développement est plus un carcan qu’un pari sur l’avenir.”

Déconstruire les préjugés : épisode 12

Dans le travail sur le préjugé, l’un des freins les plus puissants est sans aucun doute le refus pour certains d’entendre et d’accepter les informations qui ne cadrent pas avec leur(s) préjugé(s). Sous-jacents, l’on retrouve plusieurs mécanismes psychologiques clés dont celui de la dissonance cognitive, extrêmement redoutable.

This post is also available in: Néerlandais Anglais