+32 (0)10 24 80 69 - info@echoscommunication.org

Les temps forts de l’ONG. La Région de l’Oriental (Maroc) et la Région de Kaolack (Sénégal) ensemble pour la coopération Sud-Sud
Les temps forts de l’ONG

La Région de l’Oriental (Maroc) et la Région de Kaolack (Sénégal) ensemble pour la coopération Sud-Sud

Le Coaching Territorial un catalyseur de la Coopération Sud/Sud

Dans le cadre de son Programme de Coaching Territorial, et en réponse à la stratégie de coopération africaine Sud-Sud impulsée par SM le Roi Mohamed VI, une importante délégation de la Région de l’Oriental composée de représentants de la Wilaya, de l’Agence de l’Oriental, du Conseil Région de l’Oriental, de l’ONG Echos Communication, de CGLU Afrique et  du Programme Coaching Territorial a effectué un mission de prospection et benchmarking au Sénégal, dans la Région de Kaolack, du 21 au 24 août 2016. Cette mission fait suite, d’une part, à la manifestation d’intérêt exprimée par les responsables des collectivités territoriales de la Région de Kaolack au Sénégal et de la Région de l’Oriental au Maroc lors du Sommet Africités tenu à Johannesburg, Afrique du Sud, en décembre 2015 dernier, et d’autre part, pour répondre au protocole d’entente signé le 31 mai 2016 à Oujda à l’occasion des 1ères Assisses de Consultation Citoyennes de la Région de l’Oriental durant lesquelles le Département de Kaolack était l’invité d’honneur.

Au cours de cette mission, la délégation de la Région de l’Oriental a été d’abord reçue par le Préfet du Département de Kaolack, puis par le Président du Conseil Départemental de Kaolack accompagné par son Secrétaire Général et les membres de son conseil. Outre les rencontres de courtoisie des représentants religieux, le programme de visite a permis de se réunir avec les représentants des services décentralisés de l’Etat, des acteurs de la société civile ainsi que des entrepreneurs dans divers domaines allant de la pisciculture à la mécanique automobile. De nombreux domaines de coopération ont été identifiés, qui montrent l’étendue des possibilités de complémentarité et de synergies entre les collectivités territoriales des deux régions.

La définition des axes concrets par lesquels démarrer la coopération décentralisée est en cours de discussion au sein des instances respectives des deux régions. Ils seront actés dans  une convention de partenariat dont la signature par les autorités compétentes des deux régions devrait intervenir d’ici la fin de l’année 2016.