+32 (0)10 24 80 69 - info@echoscommunication.org

Soutenir

10 bonnes raisons de devenir membre
de l’ONG Echos Communication

1

Vous êtes passionné(e) par le développement humain ? Echos Communication construit son action sur lui. L’association vous offre des exemples concrets d’application, des témoignages, une caisse de résonance pour échanger, un levier d’actions que vous pouvez influencer.

2

Nord et Sud : Echos Communication travaille au Nord, en Europe et principalement en Belgique francophone pour le moment, dans des projets d’éducation au développement. Son objectif auprès de la population belge est de déconstruire les préjugés par rapport à l’Afrique et aux Africains : changer de regard, c’est déjà changer le monde !
Echos Communication travaille au Sud à travers des projets qui changent concrètement et durablement les conditions de vie des populations du Sud. Son rôle est de revaloriser la plus grande richesse de l’Afrique : les Africains eux‐mêmes.

3

Echos Communication comme porteur d’espoir : Echos Communication croit en la Femme/l’Homme. Son intelligence, la connaissance de son contexte et de sa culture, la capacité de choix qu’Elle/Il a de façonner son futur et son bien‐être sont les pierres angulaires de son développement.
L’espoir communiqué est que chaque Femme et chaque Homme a du potentiel : participons à son épanouissement et construisons sur ses motivation et ses talents. Pour contribuer à un développement sociétal positif et durable.

4

Effets immédiats et travail de fond : L’action d’Echos Communication entraîne des effets immédiats : des étudiants en communication belges voient l’Afrique d’un autre œil, des enfants de 9 à 12 ans abordent la différence avec plus de curiosité, des Africains acquièrent un autre regard sur eux‐mêmes et sur leurs capacités, la population d’un village quitte son attentisme et relance sa dynamique de développement, etc.
Ces résultats sont durables. Parce que l’approche est un travail de fond basé sur l’appropriation des enjeux par les acteurs de leur propre développement.

5

Pragmatisme et modélisation : Les projets visent à approfondir les méthodologies d’appropriation en intégrant des techniques issues de la psychologie, de la sociologie et des neurosciences. L’objectif est qu’ils entraînent de véritables changements sociétaux. Notre action est donc guidée par le pragmatisme.
Plus que le seul résultat, une modélisation tout le long de la mise en œuvre permet de comprendre pourquoi certains résultats ont été atteints (et donc de dupliquer la méthodologie développée) et pourquoi d’autres ne l’ont pas été, permettant de corriger l’action.

6

Développement et réciprocité: Echos Communication prône la stimulation d’un véritable développement par et pour les populations bénéficiaires. La question de la justesse de l’aide et de l’accompagnement devient dès lors centrale.
Aujourd’hui, beaucoup d’actions d’aide sont perçues comme unidirectionnelles : le Nord va apprendre au Sud ce qui est bon pour lui, car « il sait ». Le Nord y va par générosité mais n’a rien à en retirer, si ce n’est une satisfaction personnelle.
Pourquoi le Nord n’adopterait‐il pas une attitude de curiosité et d’apprentissage lors de ses rencontres avec le Sud ? Il pourrait s’enrichir d’attitudes, de philosophies, de techniques, de leçons de vie, d’inspiration. Tout comme Mandela et Gandhi ont autant apporté à leurs populations qu’à l’Occident.

7

Sensibilisation et diffusion : L’acquisition de techniques comportementales est à la portée de tous, même si ces techniques ne relèvent pas (ou pas encore) des techniques traditionnellement utilisées dans la coopération au développement. Cette sensibilisation se fait à travers la diffusion des nombreuses expériences ignorées mais riches et efficaces des acteurs de la coopération.

8

Place à de très nombreuses compétences pointues : Vous souhaitez néanmoins regarder les activités d’Echos Communication à travers une paire de lunettes technique ? Les domaines couverts sont larges : communication, sociologie, psychologie, coopération au développement, multiculturalité, diversité, politiques de développement, le Maroc, l’Afrique, le développement local, les budgets, la récolte de fonds, l’entretien de réseaux, pédagogie adulte et enfants, la stratégie de développement d’une asbl, … Tous ces regards croisés font émerger de nouvelles associations d’idées et enrichissent la réflexion et la pratique.

9

Une AG est un instrument puissant permettant de remettre aux mains de ses membres les décisions sur les grandes orientations à suivre pour améliorer la mission sociale de l’association. Plus la représentativité des différentes parties prenantes au sein de l’AG est élevée, plus l’association pourra être en phase avec les préoccupations et les volontés de ses membres.

10

Reddition des comptes : L’association se voit confier des fonds pour accomplir une mission d’intérêt général. Il est sain que tant sur l’utilisation des fonds que sur les activités menées, les responsabilités soient assumées et les questionnements de personnes plus distantes des opérations trouvent des explications satisfaisantes. Rien d’autre qu’une bonne gouvernance qui permet de grandir et de consolider les acquis.

10043882_lbDevenir membre !

Je vous confirme que je souhaite poser ma candidature à devenir membre de l’Assemblée Générale d’Echos Communication pour 2015. Je suis conscient(e) que je deviendrai membre dès le versement de la cotisation de 10 €*, tel que défini par l’AG de 2012.

* Tous les champs sont requis
Prénom*
Nom*
E-mail*
Rue*
CP* Ville*
Pays*

* La cotisation se veut être un montant réduit pour ne pas constituer une barrière à l’entrée. Cette modeste contribution se veut aussi être symbolique d’un engagement ou d’un soutien pour l’asbl. Dans cet esprit, nous vous invitons à verser votre cotisation pour l’année 2015. Le compte bancaire de l’asbl est le BE60 2710 2250 7870 (BIC: GEBABEBB) avec la communication « Cotisation 2015 + nom ».

Devenir membre de l’association : un échange

Ce que vous recevez

  • L’occasion de participer à une magnifique expérience humaine. Parce qu’Echos Communication met la rencontre au centre de ses préoccupations et de ses événements. Parce que l’équipe d’Echos Communication incarne aujourd’hui la vision de l’association et la rayonne.
  • Deux fois par an, une newsletter vous informant des avancements des projets et des problématiques rencontrées qui ont interpellés l’équipe Echos Communication.
  • Deux fois par an (premier et second semestre), une invitation à un débat en présence d’une personne de référence pour discuter d’une des problématiques qui nous occupent.
  • Une fois par an, fin juin au plus tard, une invitation à participer à l’Assemblée Générale. Celle‐ci sera préparée grâce aux contributions des membres. Elle sera combinée avec le débat.

Ce qui est attendu de vous

  • Venez avec votre curiosité et votre esprit critique. Venez échanger vos différences par la rencontre d’autres membres et par vos réflexions sur les actions d’Echos Communication.
  • Autant que possible, une participation à l’AG de juin et votre contribution à sa préparation en exprimant vos idées et vos positions.
  • Pour celles et ceux qui ont envie de s’impliquer au‐delà du minimum décrit ci‐avant, il y a régulièrement des ateliers et groupes de travail sur des sujets donnés. Ils pourront être systématiquement invités.
  • Pour celles et ceux qui envisagent des synergies possibles entre Echos Communication et d’autres acteurs de leurs réseaux, votre contribution sera de nous mettre en contact.
  • L’Assemblée Générale de 2012 a fixé la cotisation annuelle à 10 €.

Faire un don à l’ONG Echos Communication

Echos Communication est à la recherche de dons privés pour atteindre ses ambitions :

1

Soutenir des activités imaginées de manière indépendante et dans le respect de la vision et de la mission de l’association. Ceci passe parfois par des investissements qui ne peuvent être financés que par des fonds privés,

  • de par leur nature
    • exemple 1 : une réunion de mise en commun des parties prenantes en préparation d’un projet est difficilement finançable par un bailleur institutionnel
    • exemple 2 : le développement d’un outil de mesure psycho-sociaux a un coût trop élevé pour être considéré comme acceptable
  • ou de par leur contenu: certains sujets peuvent être jugés trop sensibles ou politiquement incorrects
    • financer la question du genre qui peut remettre en question les politiques de l’Etat n’est pas toujours bienvenu
    • travailler avec des personnes sans papiers dans certains pays qui ont une approche répressive
2

Activer le plus possible l’effet démultiplicateur de la récolte de fonds institutionnels. En effet, les Régions, Communautés, Etats ou Union Européenne financent les ONG à concurrence de 75% ou de 80%, demandant de produire les 25% ou 20% restant par des fonds privés. Ainsi, par exemple, votre don à Echos Communication de 20€ peut générer 80€ de fonds institutionnels.

3

Notre expertise est dans le service. Qui dit service, dit qualité des personnes au sein de l’association. Notre expertise consiste en l’échange de savoirs, de savoir-faire et, singulièrement, de savoir-être. Il ne peut viser de l’efficacité que si les membres de l’équipe d’Echos Communication sont eux-mêmes des rôles-modèles de ce qu’ils prônent. C’est donc sans surprise que notre principale rubrique de coûts est la masse salariale. C’est aussi notre talon d’Achille car c’est notre ressource la plus précieuse : pour toucher de nouveaux pays, publics-cibles ou bénéficiaires ou pour acquérir de nouvelles compétences, Echos Communication doit recruter. Vos dons peuvent contribuer à ces recrutements supplémentaires.

4

Au-delà des frais administratifs, notre expertise doit en permanence être capitalisée. C’est le propre d’une organisation apprenante. Or, peu de donateurs y attachent suffisamment d’importance, alors qu’il s’agit d’un outil d’accroissement d’efficacité et d’efficience majeur.

Les pourcentages de frais attribués à l’administration : d’un contrôle effectué par l’Administration générale de la fiscalité, il résulte que les frais administratifs s’élèvent à 9,64 % en 2012. Suite à un nombre de mesures déjà prises, ce pourcentage continue à baisser depuis. Par contre, l’association a une taille trop grande pour se passer beaucoup plus longtemps d’un renfort en administration et est aujourd’hui trop petite pour pouvoir s’offrir cet appui qui rend possible la mise en œuvre qualitative des projets.

Enfin, Echos Communication a un agrément auprès du Ministère des Finances lui autorisant à émettre des attestations de déductibilité fiscale pour tout don de plus de 30 €. Vous pouvez donc déduire ces montants de votre base imposable en toute légalité.

Faire un don

Vous pouvez faire un don en toute simplicité en cliquant sur le bouton ci-dessous. Il n'est pas nécessaire de posséder un compte Paypal pour effectuer ce don. Une simple carte de crédit ou de débit comme Maestro, Visa ou MasterCard suffit.

Si vous préférez effectuer un don par virement, le compte bancaire de l'asbl est le BE60 2710 2250 7870 (BIC: GEBABEBB). Veuillez mentionner en communication « DON + nom ».

Echos Communication a un agrément auprès du Ministère des Finances lui autorisant à émettre des attestations de déductibilité fiscale pour tout don de plus de 30 €. Vous pouvez donc déduire ces montants de votre base imposable en toute légalité.

Quel qu'en soit le montant, nous vous remercions d'ores et déjà grandement pour votre participation !

Vous êtes intéressé(e) à nous soutenir. Plusieurs formules s’offrent à vous.

Soutenir l’association dans son ensemble

Vous souhaitez soutenir la philosophie et l’action qui en découle sans plus de spécification. Votre confiance en l’association est grande – ce qui n’exclut pas la reddition des comptes – et, sur cette base, vous savez que les fonds que vous versez seront affectés là où ils seront les plus utiles. A partir d’une certaine somme, vous avez la possibilité de siéger au sein du conseil d’administration.

Soutenir une thématique en particulier

Vous souhaitez promouvoir plus particulièrement la déconstruction des préjugés ou la thématique de l’appropriation. Les thématiques peuvent recouvrir plusieurs projets sur plusieurs continents, comme présenté dans le tableau ci-dessous :

THÉMATIQUES LOCALISATION
Activité Déconstruction des préjugés Appropriation Europe
(Belgique)
Afrique
(Maroc)
Coaching Territorial
Harubuntu
Ecole du Vivre Ensemble
N’GO Magazine

Soutenir un projet en particulier

Coaching Territorial : Les ressources financières permettraient de dupliquer l’expérience dans d’autres pays et, ainsi de renforcer leur robustesse.
Besoin : 150.000 € par an, par région d’intervention.

Créer le Vivre Ensemble des migrants : Les ressources financières permettraient d’élargir les zones d’intervention au Maroc et de soutenir plus efficacement les projets émergents, dont l’initiative revient aux populations d’accueil et migrantes.
Besoin : 1 Equivalent Temps Plein vivant à l’étranger (80.000 €/an) et des frais de fonctionnement : 150.000 € par an.

Ecole du Vivre Ensemble en Belgique : Les ressources financières permettraient d’accroître le nombre d’écoles participantes au projet : il y beaucoup de demandes et de besoins.
Besoin : 1 personne Equivalent Temps Plein permet de former et d’accompagner 10 écoles : 60.000 € par an.

Ecole du Vivre Ensemble au Maroc : Les ressources financières permettraient de répéter et d’étendre l’expérience déjà réalisée de ce projet dans le Grand Casablanca, avec un projet similaire à celui mené en Belgique.
Besoin : Extension vers 20 écoles dans une même région : 60.000 € par an.

Magazine n’GO : les ressources financières permettraient de réaliser le magazine en anglais et d’accroître le nombre d’activités physiques pour ancrer les messages en interactions avec les publics-cibles concernés.
Besoin : Un ½ Equivalent Temps Plein et des frais de fonctionnement : 45.000 €/an.

Prix Harubuntu : Chaque année entre 2008 et 2013, Echos Communication et le CGLUA (organisation faîtière des élus locaux d’Afrique) ont honoré six lauréats par le prix Harubuntu. Les lauréats Harubuntu sont des créateurs de richesse et des porteurs d’espoir au sein de leur communauté. L’analogie la plus proche est sans doute celle d’entrepreneurs de l’économie sociale. Grâce à leur leadership, ils permettent à leur communauté de s’organiser pour répondre à des besoins spécifiques. Communiquer sur eux via les medias permet d’inciter à faire de même et à renforcer l’estime de soi des populations, ainsi que de déconstruire les préjugés que les Européens ont des Africains.
Besoin : Organisation de ce prix dans 1 pays d’Afrique : 25.000 €

Soutenir des travaux de recherche

  • Une modélisation : modélisation du Coaching Territorial.
  • Une évaluation approfondie : mesure d’impact des interventions sur le public-cible des jeunes suite au projet Ecole du Vivre Ensemble.
  • Un outil numérique : un sociogramme qualifié, qui permettrait de traiter la masse d’information récoltée lors du diagnostic des territoires.
  • Les résultats peuvent déboucher sur une publication, outil d’accroissement de notre notoriété.

Soutenir le développement d’une nouvelle thématique

Echos Communication a la particularité d’aborder les changements sociétaux en agissant sur le facteur humain. Cette approche est transversale. Naturellement, Echos Communication se retrouve en complémentarité avec d’autres associations qui travaillent majoritairement par thématique. De cette rencontre naissent de vrais partenariats : chacune des parties donne et reçoit et le projet commun dépasse les capacités d’une seule organisation.

Deux exemples actuels :

  • Organisation d’un atelier de définition de projet avec les parties prenantes sur la question du genre au Maroc: L’objectif est de cartographier les offres de services et ressources existantes et de définir ensemble un nouvel angle d’approche pour tendre vers une plus grande égalité des chances entre femmes et hommes au Maroc, avec un relais systémique.
    Besoin : 25.000 €. En collaboration avec d’autres ONGs.
  • Organisation d’un atelier de définition de projet avec les parties prenantes sur la question de l’entreprenariat au Cameroun: L’objectif est de cartographier les offres de services et ressources existantes et de définir ensemble un nouvel angle d’approche pour stimuler l’entreprenariat dès le plus jeune âge jusqu’à accompagner la création des entreprises, avec un relais systémique.
    Besoin : 25.000 €. En collaboration avec d’autres ONG.

This post is also available in: Néerlandais Anglais